December Underground
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-30%
Le deal à ne pas rater :
Maillot domicile du PSG saison 2020 / 2021
62.97 € 89.99 €
Voir le deal

Un crime parfait par une nuit sans lune

Aller en bas

Un crime parfait par une nuit sans lune Empty Un crime parfait par une nuit sans lune

Message  Innocent Grace Jeu 28 Aoû - 17:25

Un cri voulu s'échapper de ses lèvres, immédiatement étouffé par ma main ganté.
On entendit rien d'autre qu'un murmure d'effroi résonner entre les murs de l'appartement.
Un dernier soupir vint couvrir se bruit.
Mes gants noirs étaient maintenant poisseux de sang.
Les draps n'étaient plus blancs, ils étaient rouges.
Et mon sourire disparut de mes lèvres.
Mes yeux s'éteignirent et reprirent leur couleur froide.
J'avais commis un crime, un de plus.
Et l'extase qui m'emplissait quelques minutes auparavant avait laissé place à un vide.
Ma nuit avait perdu tout son sens.
Je n'avais plus qu'a retourner finir ma nuit dehors, à observer le ciel couvert où l'on apercevait même pas l'étoile du nord.
Oui, il ne restait plus que ça à faire.


    Alors que je laissais là le cadavre de la magnifique veuve, noyée dans ses draps tachés de pourpre, je quittai mes gants et les jetai négligemment sur elle pour ramasser mes vêtements et me vêtir sans me tacher. Je tirai une paire de gant en latex d'une de mes poches et les passai à mes doigts fins et délicats qui l'avaient fais gémir de plaisir quelques minutes avant la fin de son orgasme, orgasme qui avait réveillé mon désir meurtrier et qui avait mis fin à ses jours comma à ses nuits. Je me dirigeai vers la cuisine sans hâte, toujours nu comme un verre et je fouillai les placards pour trouver de quoi envelopper mes gants de velours pour les mettre dans la poche de ma veste sans la tacher. Je trouvai ce que je cherchai et allai m'occuper d'eux avec lenteur.
    Après tout, j'avais toute la vie devant moi et personne ne viendrait ici. Ma compagne de nuit était une personne aigri et solitaire, d'une quarantaine d'année, qui avait coupé tout lien avec ses proches et son dernier ami avait rendu l'âme après une overdose de cocaïne. C'était pour noyer son chagrin qu'elle avait voulu prendre le corps d'un beau jeune homme tel que moi je présume. Enfin, ça ne me dérangeait pas. Pour une "vieille", elle était vraiment bien conservée et encore très belle. Tout ça pour dire que je peux prendre mon temps pour m'habiller et sortir.

    Une demi-heure plus tard, je sortais enfin de l'immeuble dans la fraicheur du petit matin. A ma montre, il était trois heure passée et j'étais encore en pleine forme. J'aurai pu courir et danser la java dans les rues de Londres si ça avait été dans mon caractère. Mais l'idée ne me traversa même pas l'esprit et je décidai d'aller prendre un peu de bon temps dans le parc en face de l'immeuble que je venais de quitter.
    De ma démarche ample et gracieuse je parcouru la rue rapidement bien que je ne me pressai pas. Je pensais trouver les lieux vides de toute présence humaine, et pourtant, dans la nuit sombre où l'on ne distinguait que des formes, je pouvais distinguer les formes d'une silhouette masculine un peu plus loin devant moi, dans le silence du vent glaciale qui venait rafraichir cette nuit qui marquait la fin du mois d'août. Je marquai un temps de pose pour essayer de percer la brume qui s'étendait entre nous mais je n'arrivai pas à savoir si je la connaissais.
    Pourtant, mon instinct naturel de tueur m'indiqua que je n'avais rien à craindre d'elle car elle m'était familière. J'avais pour mauvaise habitude de toujours retenir la plastique des belles femmes que je fréquentais et plus je me rapprochais de cette silhouette solitaire plus mes doutes se révélait être exacte. Elle aussi faisait partie des Killers, cette jeune femme au regard si pénétrant me connaissait et je la connaissais aussi. Mais en même temps, elle était pour moi une totale inconnue car je m'intéressais peu à mes semblables.
    Ma présence imposante avait tendance à faire fuir la plupart des gens qui me connaissaient et peu venaient vers moi de leur pleins gré. Donc on pouvait résumé, que mis à part mon jeune frère, je ne connaissais les autres Killers que de nom.

    Lorsque l'on put se distinguer mutuellement, j'esquissai un léger signe de tête pour la saluer, par pure courtoisie suivant les règles de la bienséance que j'avais apprise. Après tout, nous étions collègues, il ne fallait pas l'oublier. Et bien que je préférais travailler en solo, la compagnie d'une charmante créature était toujours la bienvenue.


Innocent Grace
Innocent Grace
[T]he [D]ark [K]night of [A]pocalypse

Féminin Nombre de messages : 13
Age : 29
Localisation : Avec mes proies sans doute.
Date d'inscription : 13/08/2008

http://Ichirinn0Hana.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser